A VOIR ABSOLUMENT : LE SECOND EMPIRE OU L'AUBE DE LA MODERNITE,

par l'association "Des auteurs et des voix".

 

 

 

A travers textes et chansons, la fresque réussie d'une France qui change.

L'association DES AUTEURS ET DES VOIX de BURES SUR YVETTE propose des lectures publiques de textes sur un thème donné. Après avoir évoqué par cette méthode en 2014 la dure vie des poilus dans les tranchées en 14-18 , puis en 2015 ce bel âge pas toujours facile à vivre qu'est la jeunesse, et  nous avoir entraîné en 2016  dans un salutaire  « Voyage au Siècle des Lumières », Arlette Calloud et ses complices nous proposent pour la saison 2017-2018 une évocation, à travers textes et chansons, du Second Empire. Projet intéressant, car on parle peu  aujourd'hui, de cette période, qui a pourtant fait naître, selon le mot de Gambetta , "une nouvelle France".

Nous avons pu assister à la séance proposée à Bures sur Yvette  le 24 novembre 2017.

Pendant 1h45 , Arlette Calloud, Jean Lallot, et Bruno de Monès, à travers textes et  aussi chansons (jolie performance en la matière de ce dernier), réussissent une belle fresque de cette période, qui débute après la Révolution de 1848, avec l'accession au pouvoir de Louis Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, et s'achève avec le fiasco de la guerre franco-prussienne de 1870 qui met fin à l'Empire. Tout ou presque y est: l'exil tonitruant de Victor Hugo, le mode de vie luxueux de la cour impériale, la dure condition des mineurs ou des canuts de Lyon, les premiers pas du marxisme, la transformation radicale de Paris sous la direction du préfet Haussmann, l'essor des grands magasins

Arlette Calloud, Jean Lallot  et Bruno de Monès sur scène.

(au détriment des petits), le goût du divertissement chez les Parisiens qui se traduit par l'essor des théâtres, la censure politique (interdiction de journaux hostiles au pouvoir) et morale (Mme Bovary de Flaubert et Les Fleurs du Mal de Baudelaire mis en cause); la pudibonderie de l'époque voisinant avec certaines moeurs dissolues ; le développement de la photographie; l'essor d'une nouvelle forme de peinture, qu'on appellera impressionniste, rejetée par l'Académie, et la création du salon des Refusés; le succès de la musique d'Offenbach, la désastreuse guerre de Crimée, les promesses du progrès technique....

On replonge, par les textes, dans une époque, dans ce qui l'anime, l'agite. Une vivante leçon d'histoire.
On imagine l'énorme travail de recherches de textes en amont de la part d'Arlette et  Jean-Marc Calloud, qui s'en sont chargés.

Des textes articulés avec gourmandise...

Et puis, il y a le plaisir  des  textes, articulés avec gourmandise et efficacité par 3 lecteurs expérimentés. Ceux notamment des plus grands:  Lamartine, Hugo, Zola, Flaubert, Baudelaire... Le plaisir aussi de découvrir quelques "perles", moins connues, comme cette évocation pleine d'esprit des fêtes impériales par Maxime du Camp.

La belle voix grave de Bruno de Monès, interprète des chansons, a été remarquée.

La séance se déroule selon une conception bien rôdée:
les textes, nombreux, s'enchaînent naturellement , sous une forme souvent dialoguée;   des intermèdes  musicaux enregistrés bienvenus créent une sorte de respiration entre les phases de lectures ; la bande sonore comporte aussi quelques indications contextuelles utiles. Et cela fonctionne: l'attention extrême du public était ce samedi 24 novembre le signe  même du succès!

A ne pas manquer, donc.

NB: dans une séance antérieure, l'après midi, une version allégée de ce programme, d'une durée d'1h20, avait été proposée avec succès à 85 personnes, dont deux classes de 2e des lycées d'Orsay et de Gif sur Yvette.
QUELQUES COMMENTAIRES DE SPECTATEURS :
A consommer sans modération !
Je m'attendais à de la qualité : je n'ai point été déçu. Mise en scène, son, éclairage, interprétation : parfaits !!!
Très bonne sélection des textes, diction et présence de "pros", merci pour ce riche moment qui fait écho à notre époque.
Après le plaisir d'avoir assisté au spectacle sur le Siècle des Lumières, je voulais écouter votre "Second Empire". Dans les deux cas, l'idée de réunir des faits historiques, des interrogations sociétales et des écrits et poésies, nous permet d'imaginer la vie de ceux qui nous ont précédés. Et ce qui est intéressant, c'est de voir que de nombreuses interrogations n'ont pas trouvé de réponse : la modernité de ces textes nous surprend.
Les liseurs s'appliquent à parler clairement, sans précipitation, afin que même les oreilles qui écoutent depuis de longues années puissent comprendre... et le baryton a toujours sa belle voix. J'imagine les heures de travail qui ont fait naître ces spectacles pour notre plaisir et  je vous en remercie chaleureusement. (  D L)
                          DERNIERE REPRESENTATION :
              
    VENDREDI 1 JUIN 20h30
                     à la salle Barbara à Gometz-le-Châtel
 
           RESERVATIONS RECOMMANDEES
                                    auprès d'Arlette CALLOUD
                                                                                      arlette.calloud@wanadoo.fr
                   
              TOUS RENSEIGNEMENTS SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION:

                                                 https://desauteursetdesvoix.jimdo.com/

Quelques commentaires sur le précédent spectacle :

                 

            VOYAGE AUX SIÈCLE DES LUMIÈRES

 

Chère Madame !

Pour notre plus grand plaisir (et notre érudition), vous avez "tenu salon" vendredi soir, nous invitant à vous suivre sur un itinéraire choisi et éclairé des Lumières ..

Un spectacle de choix, aux intonations sobres et raffinées, ponctué de quelque fantaisie musicale lui insufflant rythme et légèreté !

Pour ce temps soudain "suspendu" et ces pages mêlant culture et histoire, bravo et merci à vous, ainsi qu'à vos deux complices talentueux, à votre époux qui, dans l'ombre, contribue à la réussite de vos lectures, de même qu'aux personnes qui vous ont aidée à l'élaboration de ce spectacle.

 A bientôt, je l'espère, pour de nouvelles aventures littéraires ...

 *************************************************************************************

Un bien agréable moment en compagnie d’auteurs d’une étonnante modernité…

*************************************************************************************

Très beau spectacle grâce à des textes choisis, des voix bien posées et une mise en scène bien étudiée.

*************************************************************************************

On nous a enseigné la tolérance et les bienfaits de la Raison. Heureusement, cet esprit n’est pas totalement mort et il va renaître encore plus fort…

*************************************************************************************

Extrait de l'article de Jean Maurice Sattonnay dans la blogazette des Ulis et du Hurepoix

du 28 novembre 2016    ( http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.fr/ )

Une plongée dans l'extraordinaire bouillonnement d'idées d'une époque fondatrice.

 

L'association DES AUTEURS ET DES VOIX de BURES SUR YVETTE

propose des lectures publiques de textes sur un thème donné. Après avoir évoqué

par cette méthode en 2014 la dure vie des poilus dans les tranchées en 14-18 ,

puis en 2015 ce bel âge pas toujours facile à vivre qu'est la jeunesse, Arlette Calloud

et son équipe ont proposé pour la saison 2016 et au delà un « Voyage au Siècle des

Lumières », de la mort de Louis XIV aux prémices de la Révolution.

On est d'abord frappé par la richesse et la variété des textes (quel travail de recherche en amont!) que trois lecteurs chevronnés Arlette Calloud, Jean Lallot et Bruno de Monès s'emploient à mettre en valeur sur scène. A travers ceux-ci, on est replongés à la fois dans la société de l'époque dans ses aspects divers et dans l'extraordinaire bouillonnement d'idées qui en fait une période fondatrice. « Vous verrez que cette époque n'est pas si différente de la nôtre » avait averti Arlette Calloud dans sa présentation. Et de fait les problématiques abordées notamment par les grands textes fondateurs des Lumières, ceux de Montesquieu, Voltaire, Rousseau, Diderot, ou encore Beaumarchais , évidemment très présents dans le corpus, nous concernent encore, qu'il s'agisse du rapport à l'étranger, des inégalités sociales,

de la position des femmes dans la société, de la guerre, et plus encore du fanatisme religieux, hélas redevenu d'actualité (que de magnifiques textes sur le sujet!), voire même du problème de la torture que certains justifient encore. Certaines des batailles des Lumières ont depuis été gagnées, du moins en Europe, comme la mise en cause d'une autorité de droit divin, l'importance à accorder à l'éducation, le refus de la censure, ou encore la lutte contre l'esclavage, il n'est pas inintéressant de se rappeler à quel point on le doit à la réflexion critique de cette époque.

A côté de ces grands textes, on est agréablement surpris par d'autres peu connus, extraits de journaux intimes, mémoires , correspondances ou gazettes de l'époque, petites annonces , sans oublier quelques chansons ! C'est le cas par exemple du récit de la mort de Louis XIV , extrait du journal du marquis de Dangeau, de l'évocation des fêtes de la Régence (journal du duc de Croÿ), ou du récit de la réception à la cour de « M. Mozart et ses enfants » par Grimm dans sa correspondance , dont un certain jeune prodige de 7 ans . Le charme du langage de l'époque ajoute au plaisir...

Les textes, nombreux, souvent courts, s'enchaînent pendant une heure trente, sans que l'on éprouve une once d'ennui . Des intermèdes musicaux enregistrés créent une sorte de respiration entre les lectures ; la bande sonore comporte aussi quelques indications contextuelles utiles. Le côté statique d'une séance de lectures est gommé par les déplacements étudiés des lecteurs sur la scène au cours de la séance, et des scènes jouées s'ébauchent même entre les lecteurs, lorsqu'ils figurent par exemple les interlocuteurs d'une correspondance...

Bref, un travail de qualité, le spectacle fonctionne, le public est ravi. Et quand il est aussi proposé , comme c'est souvent le cas, à des classes de lycée, on peut dire que l'association fait presque œuvre de salut public en nos temps troublés !

JMS

 

Commentaires de spectateurs

 

Vous avez fait un travail "collectif" tout à fait remarquable

1) par le choix des textes

2) leur mise en valeur

3)la qualité des voix et des intonations

4) le geste discret et cependant efficace pour souligner ce qui devait l'être

Le "trio" que vous formez est ADMIRABLE.....je n'oublie pas les interventions intelligentes du "technicien lumière et son.

 

Un excellent spectacle qui nous rappelle que la liberté et le respect des autres sont un combat de tous les jours ; la victoire est toujours fragile. Bravo à toute l’équipe !

 

Textes bien choisis, bien enchaînés…

 

Une belle mise en scène de tous ces textes connus, moins connus ou oubliés…

 

Encore un grand bravo pour cette soirée très réussie. Le siècle des lumières mérite bien son nom : tout y est dit et de plus dans une langue parfaite !

Dommage que tout n’ait pas été entendu et que notre époque semble plutôt régresser que progresser dans beaucoup de domaines !

 

L’équilibre entre les 2 voix de femme, les 2 voix d’homme et la musique était parfait.

 

 

*************************************************************************************************

Extrait de l'article de Jean Maurice Sattonnay dans la blogazette des Ulis et du Hurepoix

du 2 décembre 2015    ( http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.fr/ )

 

ET PASSE LA JEUNESSE, le nouveau spectacle de lectures publiques de l'association DES AUTEURS ET DES VOIX:

Un savoureux retour à l'enfance et à l'adolescence.

La toute jeune association « Des auteurs et des Voix » a présenté « ET PASSE LA

JEUNESSE » samedi 21 novembre dans la salle de l'orangerie proche de la

mairie de Gif sur Yvette. Après l'émouvant « La guerre de 14 par ceux qui

l'ont vécue »(1) proposé dans de nombreuses salles en 2014,

Arlette Calloud et ses complices ont en effet choisi cette année de lire des

textes, poèmes ou chansons évoquant l'enfance et l'adolescence, un thème

universel qui ne peut que toucher chacun d'entre nous. "Les textes

abondent sur le sujet, le choix a été difficile" explique Nicole Brun, qui

, avec Arlette Calloud, s'occupe de la laborieuse sélection des

textes. Hugo, Rimbaud,Verlaine ou

           Bruno de Monès et Arlette Calloud sur scène.

 

Proust côtoie Romain Gary, Daniel Pennac ou des contemporains moins connus. « J'ai

toujours eu le goût des textes et de leur mise en voix » aime à dire

Arlette Calloud. Sur scène, elle-même et Bruno de Monès, lui aussi lecteur

chevronné, distillent avec une sorte de gourmandise les mots de ces

auteurs. Le spectateur découvre ou redécouvre avec un

réel plaisir la beauté de textes souvent pleins d'humour,

entrecoupés d' agréables intermèdes musicaux, qui sont autant de respirations

entre les lectures. Le spectacle dure une heure et quart, on ne s'en aperçoit

pas. Bref, On nous offre là un savoureux retour à l'enfance et à

l'adolescence, sans pourtant en dissimuler des aspects

plus sombres. On songe à ce texte très fort sur le harcèlement par

exemple.

 

********************************************************************************************************

                      ET PASSE LA JEUNESSE .....  Quelques avis de spectateurs

********************************************************************************************************

Merci encore pour ce moment hors du temps !! Une belle parenthèse dans ce monde de brutes.

Bravo à toute l’équipe qui prend beaucoup de plaisir, ça se voit,  et qui sait nous accueillir, c’est super agréable !!  

Et bravo pour la communication car tu as réussi à avoir une salle pleine !! 

                                                  *********************** 

Permettez-moi de vous féliciter pour le spectacle d’hier soir dont j’ai apprécié également la qualité de présentation et le contenu…

                                                  ************************  

Nous vous sommes reconnaissants de nous donner un moment de bonheur

Le choix des textes et des chansons , le talent mis au service des auteurs....

La vérité qui ressort, l'absence de tout artifice OUI MERCI ....

Bon vent à toutes et tous.Quelle super Équipe

                                              ************************

Mes félicitations ADMIRATIVES; à l'occasion, dîtes-moi quel est l'auteur de ce FABULEUX texte où l'on voit la cruauté des enfants (âge collège, je pense) qui s'acharnent les uns sur les

autres et notamment sur les plus faibles ?...Merci à vous !

                                                   ************************

On ne s'ennuie pas une seconde, c'est varié et très pro !

                                                    ************************

Bravo encore ! Nous attendons la suite avec impatience ! 

                                                    ************************

Merci à vous pour ce bon moment passé à écouter  avec nostalgie des textes aimés.

                                                    ************************

Et bravo pour la qualité des lectures... Je ferai partie de vos " fans"

 

 

 

********************************************************************************************

 

Lu dans le Dauphiné Libéré du 31 aout 2015, après une soirée à Villard de Lans :

 

" Jeudi soir, la Maison du Patrimoine recevait la jeune association "Des auteurs et des voix" qui

donnait un spectacle en hommage aux poilus de la guerre de 14-18, composé de lectures de belles

lettres ainsi que de documents d'époque, ponctués de chants et de musique classique régis par

Jean Marc Calloud. Venus tout spécialement de la vallée de Chevreuse, Patrice Bouret, intermittent

du spectacle, Bruno de Monès, lecteur chanteur expérimenté ainsi qu'Arlette Calloud, lectrice passionnée à l'origine du projet, ont donné vie à ce programme original qui s'inscrivait dans le cadre des commémorations de la "Grande Guerre".

Une performance bien construite servie par des voix parfaitement portées, qui vont directement dans

l'oreille de l'autre, de la présence, une communication fluide, le sens de la phrase et des respirations,

tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette soirée un excellent moment, plein d'émotion

et de découvertes.

**************************************************************************************************

Lu dans le blog de JM Sattonay du Mercredi 5 novembre 2014 après une soirée à Orsay :

 

LA GUERRE DE 14-18 PAR CEUX QUI L'ONT VECUE : l'association DES AUTEURS ET DES VOIX leur redonne la parole.

 

Une "première" réussie à Orsay. La belle salle de l'ancienne ferme de la Bouvêche, à Orsay, où la toute nouvelle association « Des auteurs et des voix » proposait sa première prestation, était comble jeudi 16 octobre : il s'agissait d' une série de lectures à trois voix de textes sur la guerre de 14-18, qui donnait la parole « à ceux qui l'ont vécue », écrivains ou simples « poilus » dont le témoignage nous est parvenu . Sujet austère : la souffrance, les conditions de vie effroyables dans les tranchées, l' horreur étaient au rendez-vous. Mais le choix des textes, auxquels se mêlaient quelques chansons, la construction maîtrisée de la séquence, entrecoupée d'intermèdes musicaux qui créaient une respiration et invitaient à la méditation, ont assuré le succès de cette « première ». Il est aussi lié au talent des lecteurs expérimentés que sont Arlette Calloud , Patrice Bouret et Bruno de Monès . Le dernier texte , de Roland Dorgelès , évoquait, telle une deuxième mort, l'oubli dont les «sacrifiés» de cette guerre seraient l'objet : grâce à

« Des auteurs et des Voix », cet oubli était aussi un peu réparé ce soir-là.

De gauche à droite : Arlette Calloud , Bruno de Monès et Patrice Bouret à l'œuvre le 16 octobre.

 

"Le goût des textes et de leur mise en voix"

Cette soirée s'insérait dans la programmation de "Plumes et Paroles", une autre association de lecteurs d'Orsay, présidée par Janine Hillenweck, dont "Des auteurs et des Voix" était l'invitée. Coup de pouce confraternel méritoire. Si son association est nouvelle , Arlette Calloud , sa fondatrice et présidente, est une "lectrice" confirmée : " J'ai toujours eu le goût des textes et de leur mise en voix" explique cette ancienne professeure de français , qui a longtemps animé des clubs de théâtre et de marionnettes dans le cadre scolaire. Elle s'est aussi consacrée au conte pendant quelques années, a enregistré des livres pour la Bibliothèque Sonore d’Orsay , à destination des aveugles , et elle participe comme lectrice au Salon de la Nouvelle de Bures, organisé chaque année par l'association Parlons Nouvelles en Vallée de Chevreuse ."Et puis j'ai eu envie, cette année, de fonder ma propre association", ajoute-t-elle. Ce projet , c'est aussi une histoire d'amitié . Elle y a enrôlé Nicole Brun , une amie de longue date , une ancienne professeure de français elle-aussi : elles ont préparé leur Capes ensemble! Le long travail , qui s'est étalé sur huit mois, de recherche et de choix des textes , elles l'ont mené de concert . Et les conjoints de ces dames, eux, s'occupent de la partie technique! Une petite entreprise familiale donc également ! Arlette Calloud a su aussi s'assurer le concours d'autres lecteurs chevronnés: Bruno de Monès est notamment depuis douze ans lecteur dans l'Atelier de Lecture de Janine Hillenweck à Orsay. Patrice Bouret est comédien , écrivain et poète (1). (1) Patrice Bouret vient notamment de publier un recueil de poésies: Le matin vient et la nuit aussi suivi de Chemins du Chant (Editions Le Nouvel Athanor - 2013)

Jean Maurice Sattonnay

La blogette des Ullis et du Hurepoix

http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.fr/

Quelques avis de spectateurs :

******************************

 

Merci encore de cette soirée du "souvenir" que vous nous avez fait vivre. Entre espoir, désespoir, résignation, courage, des textes choisis, chargés d'émotions,  nous ont fait approcher l'héroïsme inouï des hommes des tranchées ! Bravo aussi sur l'excellent choix des intermèdes musicaux retenus pour l'accompagnement de ces lectures...

******************************************************************************

J'espère que vos différentes interventions ont rencontré le succès qu'elles méritaient,  vous encourageant ainsi à poursuivre cette expérience.

******************************************************************************

Nous n’avons pas pu vous voir ni vous écrire pour vous dire combien nous avons apprécié cette soirée.

J’ai trouvé le rythme parfait, les extraits de textes et de musique judicieux, intéressants, émouvants, les voix justes. Cette période sinistre qu’a traversée le 20ème était rendue dans toute son horreur mais avec des éclats de la lumière et la grandeur de l’âme des hommes de part et d’autre des frontières.
Merci et surtout…continuez !

******************************************************************************

Quelle maitrise vous avez tous les trois eue ...les larmes n'étaient pas très loin  MERCI

******************************************************************************

Mise en scène très adaptée....cette ponctuation "pianistique" était brève et intense bien que dans la discrétion CHAPEAU !

 *************************************************************************************************************

Spectacle remarquable, émouvant, porté par des voix vivant l'émotion. Merci pour ce spectacle qui reflétait sous tous les angles le(s) vécu(s) de cette période.

Avons hâte de vous ré-entendre.

 

 

 

 

 

 

              DADV